Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : MesMotsRamdam-En-Algérien
  • MesMotsRamdam-En-Algérien
  • : Je Vous dis Bienvenue ! Mais d'ICI, amis vous sortirez tripes retournées par les chefs et méchefs dont souffre, Algérie, LDZAYR...
  • Contact

On ne se demande plus où va Algérie... On sait où elle s'en est allée, au Diable et à Vau l'Eau, on se demande si elle va en revenir en Diable ou à Vélo !

Recherche

Texte Libre

Archives

/ / /

Par YusfHebib le 15/10/11

Tlemcen-Mechwar1Les enseignants, plus particulièrement et encore notamment ceux de l'enseignement primaires devraient, en plus des Quatre mois de congé annuels légaux (sans compter les "à côtés" illégaux) et de la plus courte durée de travail réglementaire (amputée régulièrement par ailleurs), revendiquer non seulement des salaires plus élevés que ceux des professeurs de médecine, PDG, députés et ministres. Car ce sont les "mourabiyines et mourabietes el adjial, les éleveu(r)ses des générations" (n'est ce pas). Donc les meilleurs salaires, mais en plus... les meilleurs parents d'élèves... pour faire le travail à leur place.  Toutes les réformes prises ces derniers temps vont dans ce mauvais sens.  A tel point, maintenant que les cours s'arrêtent à 14H, et qu'il n'y a plus assez de temps pour faire le programme, ce sont les mères des élèves qui sont harcelées chaque jour que Dieu fait, pour toutes sortes de travaux scolaires, depuis le dessin et le calcul, jusqu'à ouvrir des cahiers d'exercices à la maison. Ainsi Une enseignante a exprimé l'avis de la majorité, sinon l'avis général, de ces éleveurs, en disant que les parents les enfantaient pour les jeter à l'école(sic), à l'adresse des élèves dont les parents avaient signé pour les activités hors classe (nachatate la saffia),de 14 à 15H, heure à laquelle ces ÉDUCAT(RICES)EURS auraient voulu bien évidemment rentrer chez eux/elles pour s'occuper de leurs propres enfants que de ceux des autres. Voilà en Algérie le bel esprit enseignant ! Lorsque ces pseudo moralisateurs (Qui se sent morveux s'offre un mouchoir pour une fois au moins !) parlent de l'implication des parents d'élèves, ceux ci doivent comprendre que cette implication doit être sonnante et trébuchante pour être satisfaisante, se traduisant par des "marques" de considération (colis, parfums, poulets, et cadeaux, selon les régions), en sus du paiement d'heures supplémentaires mafieuses (en guise de soutien... de leur pouvoir d'achat)  de la part de ceux qu'ils n'ont pas honte de traiter de non-parents ou de parents indignes (on se permet tout quand on n'a pas de pudeur! Et on exige le respect des autres, en sus).. Sinon ils deviennent des pseudo parents trop bêtes et "nazes" et "frustrés" ou "hassadines, envieux", etc. exposés aux sournoises représailles dont pâtissent les enfants (brimades, mauvaises notes et même châtiments corporels). Ainsi les parents d'élèves qui "s'impliquent" ce sont ceux qui se soumettent et cèdent devant ces trabendistes de la non-éducation. En réalité Les Meilleurs Parents d'Elèves ce sont ceux qui refusent de s'impliquer dans ce style mafia et ils sont à encourager pour résister aux menaces... Mais en plus de revendiquer de hauts salaires et de bons parents d'élèves pour travailler à leur place, ces enseignant(e)s devraient revendiquer aussi de... bons élèves, tous frais émoulus sortis de la maison... Pour ne pas trop les fatiguer. Le comble, c'est que même lorsque les parents d'élèves voudraient comprendre et s'impliquer précisément, ces ils/elles se conduisent comme des guichetiers bureaucrates, allant jusqu'à fixer des jours de visites pour les parents qu'ils/elles se permettent de convoquer à n'importe quel moment...  Et ça ce n'est pas le "pouvoir" qui l'a décidé, et C'EST SCANDALEUX ET SCANDALISANT! Il y a de quoi être frustré mille fois, en effet et Sur-Indigné... Ce qui ne nous arrêtera pas de dénoncer partout ces infatués incultes et mafieux qui culpabilisent les parents d'élèves et qui vont finir effectivement par les faire démissionner, pour mieux dissimuler leurs incompétences et leurs conduites agressives de frustrés recalés de la bonne école. Mais il y a tant à dire et à redire. Il est vrai qu'ils/elles ont beau jeu avec une loi de l'école obligatoire qui empêche les parents de retirer carrément leurs enfants à l'abrutissement qu'ils subissent à l'école (publique ou privée, faut-il souligner). Mais évidemment, encore une fois (c'est l'occasion qui fait le larron, dit-on) et la faute n'incombe pas totalement à ces non-enseignant(e)s qui vont "enseigner" vaille que vaille, mais au système qui recrute des bouche-trous-d'école sans la culture adéquate, et dont la majorité d'entre eux/elles ne lisent même pas un journal tout en exigeant des primes de documentation. Mais Bientôt on les verra faire grève pour revendiquer... Une prime de téléphone, sachant qu'on ne leur interdit même pas d'utiliser ce jouet dans les classes. Ce n'est pas parce que le système est pourri que nous devons être complaisants avec tous ceux qui en tirent profit et qui votent pour lui d'une manière ou d'une autre.  Souhaitons, maintenant qu'ils ont eu gain de cause, avec nos félicitations en ce qu'il y a de légitime, souhaitons et espérons que ces "éleveurses" trabendistes de l'école, preneurses d'otages en bas âge, travaillent à devenir de véritables enseignants respectables, et qu'ils/elles exigeront moins "d'mplication",  moins de "marques" de considération, et d'heures supplémentaires... Mais Gageons qu'au contraire ils/elles séviront encore plus, car on ne change pas une technique qui gagne, mais aussi parce que fakidou echay-i la you'tih, celui qui n'a rien ne donne pas. Car pour la majorité (écrasante au sens réel) ils/elles n'ont pas montré les connaissances et la culture attendues d'eux en tant qu'enseignants au sens noble (sens qui a éduqués et élevés des générations précédantes dans les valeurs morales les plus sacrées de l'humanité, notamment cette pudeur là sans laquelle "naf'al cama nachae, on fait et on dit ce qu'on veut")... Sauf à espérer que s'impose peu à peu la minorité de véritables institut(rices)eurs méritoires et dignes d'enseigner, mais qui jusqu'à présent n'ont

Photo078 malheureusement pas droit au chapitre. Amine! 

24988_104503209590129_100000913509223_39554_506066_n.jpg

Partager cette page

Repost 0
Published by